Méditations

Admin
1 Vues · 8 mois depuis

?Cette transformation semble inconfortable lorsque nous cherchons à comprendre et contrôler et non à Être. Laissez les choses se faire. De toute façon, vous n'y pouvez rien et vous ne contrôlez rien. Le temps s'écoule et le monde continue à tourner, avec ou sans vous, avec ou sans peur, avec ou sans larmes, avec ou sans mots. L'Amour, la Sagesse et la Grâce, ces trois abandons permettent d'incarner sans limites ce que vous êtes véritablement. Cette Êtreté, où matière et non-matière ne font qu'Un, est Ce qui Est au-delà de tout concept.

Admin
4 Vues · 8 mois depuis

?Ici et Maintenant, pas besoin de mettre fin à la souffrance. Pas besoin de faire d'expérience. Pas besoin de retrouver votre innocence ou votre paix. Vous ne l'avez jamais perdue. Plus besoin d'avoir peur de la Vie que vous êtes. Plus besoin d'éviter les errances et les doutes et de privilégier la paix et la certitude. Arrêtez de vouloir gagner ou perdre quelque chose. Laissez tout tel que c'est. Arrêtez de vous convaincre que vous obtiendrez quelque chose en le cherchant. Cessez de vivre votre vie dans le futur. Cessez de vivre votre vie dans le passé. Cela n'a lieu que dans les pensées. Être quelqu'un demande un effort. Ce moi, ce je, que vous chérissez tant est une pensée, un simple nom apposé sur un corps. Et vous n'êtes ni le corps, ni le mental. C'est simple.

Ce qui Est est aussi l'ego, la souffrance, la joie, la peur, l'extase, la recherche et la réalisation. Tout va dans le sens de l'Amour, la Sagesse et la Grâce. C'est tout à la fois. Ici et Maintenant, arrêtez d'imaginer et de croire quoi que ce soit. Y compris les mots qui sont prononcés ici. Laissez de côté les images de l'éveil, de vous, du monde. Arrêtez de vouloir comprendre quoi que ce soit. Déposez la recherche, juste un instant. Déposez la naissance et la mort.

Puis à nouveau, à cet instant.

Puis, plus profondément, à cet instant.

Y-a-t-il autre chose que cela ? Être présent et que cela soit clair, immédiat et spontané ?

Admin
0 Vues · 8 mois depuis

?L’incertitude nous terrorise, mais elle nous prémunit de nombreux mécanismes de l’ego. Elle nous pousse a remettre en question toutes les constructions mentales et les concepts que nous avons surajoutes a l'Existence. Personne ne nous demande de croire a quoi que ce soit et pourtant instinctivement, par ignorance et par peur de l’incertitude, nous adhérons naturellement aux croyances. Croire ou ne pas croire n’est pas du tout un problème. Ici, il s'agit juste avec bienveillance et patience, de continuellement observer, être conscient, être attentif et faire l’expérience de l’Être.

Voir ce qui a construit tout ce que nous pensons être, et défaire une a une les barrières conceptuelles entre soi et la vie. Le plus important est de défaire nœud après nœud, heure après heure, jour après jour, mois après mois, année après année tous les remparts et les illusions construites par l'Avoir, l'Ego, le je, le moi, déformant la réalité et dont le résultat est inlassablement la souffrance. L’énergie mentale est en mouvement au cœur de Ce qui Est, simplement immobile. Ce qui Est est totalement exempt de croyances et transcende l'Avoir. Ce qui Est existe par lui-même, sans début ni fin, par et pour lui-même. Ce qui Est est sa propre éternité. Et pour autant, c'est insaisissable et n'existe pas vraiment en tant que tel, solidement ou séparément.

Admin
0 Vues · 8 mois depuis

?La pratique ou la tradition spirituelle que vous suivez importe peu. La constance et la persévérance, elles, ont de l'importance. C'est une voie d'ouverture et de dépouillement. Quoi que vous fassiez, ne faites que cela et tenez bon jusqu'à réalisation de l'Être. Jusqu'à ce que la paix que vous êtes soit un vécu direct. La Grâce arrivera d'elle-même qu'il s'agisse du mantra, de la méditation, de la contemplation, l'investigation de soi, la purification, la prière ou la dévotion. Ce que vous êtes en tant que tel, ne peut pas être défini ni conceptualisé. Au mieux, c'est une description. Ce que nous pourrions au plus proche dire serait : Être, Ce qui Est, Conscience pure, Je Suis, Soi, Dieu, Christ, Présence, Bouddha, Cela ou c'est. En réalité, c'est au-delà des mots mais les mots peuvent être utiles pour envisager cette plongée en Soi. Être est une évidence et non une pensée ou une interprétation. C'est Éternel et Insaisissable depuis toujours, avant l'Ici et Maintenant. L'ego veut savoir où, comment et pourquoi. Alors qu'Être est Silence.

Il n'y a qu'un seul moyen : aller au-delà de tout ce qui est connu et découvrir cette Vérité éternelle et universelle directement.

Admin
0 Vues · 8 mois depuis

?Tout le monde a le désir profond d'être heureux, tous les êtres sensibles, sous toutes les formes, même les animaux et les insectes. Jusqu'au bout de l'Univers infini, tout le monde est digne de respect, de bienveillance et d'amour. Vous voyez les autres selon votre propre prisme mental, alors ne jugez pas à la hâte ce qui apparaît à votre esprit. Qu'il s'agisse de la personne que vous admirez ou de celle que vous croyez détester, brisez le voile du mental et reconnaissez que, tout comme vous, cet être ne souhaite que le bonheur.

Les amis d'aujourd'hui deviennent les ennemis de demain. Les ennemis d'aujourd'hui deviennent les amis de demain. Assouplissez votre regard et votre cœur en faisant naître votre compassion et votre amour inconditionnel. Reconnaissez que sans savoir d'où provient la source du bonheur, les êtres commettent des actes, des paroles, et des pensées qui les mènent directement à la souffrance. Reconnaissez que le même sang coule dans nos veines. Nous avons plus en commun que ce que nous pensons. Si vous êtes capables de voir la lumière de l'Être dans le cœur de tous alors vous connaîtrez vraiment ce qu'est l'Amour. Laissez votre cœur s'embraser.

Admin
0 Vues · 8 mois depuis

?Nous parlons d'Être mais cela n'est pas un concept. Ne vous empoisonnez pas avec les idées et les mots. Laissez tomber l'idée de paix, de réalisation, de Ce qui Est, d'Être et laissez aussi tomber l'idée d'agitation, d'ignorance, de je, d'expérience, d'atteindre et de devenir. Soyez totalement libres de croyances, de concept et de préférence. Être n'est pas une expérience ou un objectif, car personne ne l'expérimente ou ne l'atteint. Une personne est une idée apparaissant à l'esprit. C'est déjà. Rien ne peut échapper à Ce qui Est. Juste être ce que nous sommes tel que nous sommes. Ni aversion, ni attachement, ni indifférence et enfin tout abandonner pour simplement être.
Tout ce que le mental vous offre est un poison. Considérez-vous comme empoisonné et découvrez l'antidote de l'Absolue Présence, Libre, Immobile et Silencieuse. La recherche s'arrête uniquement lorsque le chercheur a disparu. Quoi qu'il se passe, vous êtes.

Admin
0 Vues · 8 mois depuis

?Observez cet état de paix, sans pensée. Simplement attentif, faites connaissance avec votre vraie nature, celle qui a toujours été là. Soyez sans jugement, sans aversion et sans peur. Infusez dans cet état de Bonheur pour que, lorsque le monde des changements tente de vous mettre a l’épreuve, vous fassiez un avec la paix, le calme, la transparence, l’humilité et la stabilité. Restez au cœur de vous-même, dans l’étendue infinie de la Conscience, la ou tout est, au-delà d’être et non-être. La Conscience n'est pas a vous. C'est vous qui émergez de la Conscience.

La Conscience émerge au sein de Ce qui Est. Ce que vous êtes est Cela : intouchable, immortel, éternel et sans limites. Vous ne mourrez jamais, prenez en conscience. Gardez votre attention sur ce silence et ressentez-le au creux de votre cœur. Ne vous occupez pas des pensées, allez simplement en conscience dans l'espace présent avant leur apparition. Le mental doit être votre serviteur, pas votre maître. Vous êtes a la fois la Vie et le témoin de la vie, le grand et le petit, l'Univers et l’atome, le Tout et le Rien. Dans cette inséparabilité, spontanément, le Bonheur surgit. Il n’y a plus rien a atteindre, plus rien a créer, plus rien a changer, plus rien a contrôler, plus rien a réaliser. Tout est la. Vous êtes cet espace infini, le vide clair et lumineux, la racine de tout, la base primordiale, le socle immortel, indivisible et incréé.

Admin
1 Vues · 8 mois depuis

?La Paix, l'Amour, la Sagesse, la Liberté et le Bonheur sont les parfums de l’Être. Ils sont déjà en chacun et nous pouvons tous en faire l’expérience. La petite histoire que notre ego ou le moi nous raconte sur notre propre vie, et le moi-personnage auquel nous nous identifions sont la base de nos souffrances. Pour aller plus loin, la base fondamentale de la souffrance est la dualité. Si ce je que nous cherchons a défendre parfois au prix de notre vie disparaît, la souffrance disparaît.

Aussi manifeste, grossière ou subtile qu'elle soit, la souffrance disparaît lorsque le je s’atténue puis disparaît. Il n'existe pas vraiment de moi, de je unique et isole que je pourrais designer comme tel. C'est pour cela que méditer sur l'absence conceptuelle de ce je ou de tout autre phénomène est si important. Réaliser la vraie nature du je a la capacité de vous libérer définitivement de la souffrance.